Clécl&voyage

Peut-on survivre au Canada quand on est citadine, peu sportive, très maladroite et incapable de lire une carte à l'endroit ?

Une vie de Canadien

Un an de voyage, un an de blog, un an en sac-à-dos, un an de volontariat et le retour sur le sol de notre cher et beau pays. Ça sent l’arrivée de la conclusion. Mais avant de me pencher sur cette folle année et analyser tout ce qu’elle m’a apportée, refermons la boucle de mes expériences en volontariat. Il est temps de publier cet article qui traîne sur mon ordi depuis une semaine, fruit de mon onzième volontariat et mon septième foyer.

Vivre le temps de quelques semaines avec une famille Canadienne, c’est être aux première loges pour comprendre leur manière de vivre. Et quand, vous avez en plus la chance de côtoyer de famille avec de jeunes enfants, c’est encore plus intéressant, puisque la manière dont les parents élèvent leur enfant, révèle les adultes qu’ils deviennent ensuite.

Note : cet article contient autant de clichés sur les Canadiens que sur les Français. 

Lire la suite

What happens in Vegas …

I did it ! Après des mois, que dis-je des années de messages subliminaux infusés dans son esprit, j’ai enfin convaincu Clémence de tenter l’expérience Vegas ! 

Lire la suite

En mode Thelma et Louise

Appareil photo à porter de main, look t-shirt/lunettes de soleil, nuits dans la voiture… On est reparties en roadtrip. Ou plutôt, on est parties en vacances aux USA sur la route des parcs nationaux. 

Lire la suite

En Alberta, tu as la loose

L’Alberta, c’est une province magnifique. Mais l’Alberta en septembre, pour nous, gardera un goût amer de galères. L’Alberta ne nous a pas porté chance. La preuve par trois.

Lire la suite

Au pays des cowboys

On a rencontré beaucoup de Canadiens depuis notre arrivée au Canada. Des citadins, des fermiers, des mushers, des ostréiculteurs, des vieux ronchons… Mais il y a un type de Canadiens que nous n’avions pas encore ajouté à notre palmarès : le cowboy ! 

Lire la suite

Cléclé ostréicultrice

A tous ceux qui se demandent ce que je deviens je vous rassure, je ne me suis pas fait dévorée par un ours et je n’ai pas non plus oublié ce blog. J’ai d’abord manqué d’inspiration pour écrire l’article sur mon Workaway de juillet, puis manqué de temps. Entre l’organisation des mois suivants, la tentative de vente de nos affaires, le travail en Workaway et les trajets en voiture, on ne s’ennuie jamais. À l’heure actuelle, j’ai mes chaussettes mouillées contre le poêle, un bonnet sur la tête alors que je suis dans la cuisine, une vieille chienne qui tremble à côté de moi. Mais surtout, en ce moment, même, il fait -4° dehors et le sol est recouvert de neige. Du coup, le souvenir des fabuleuses journées passées sous la chaleur d’une petite île, me fait l’effet d’un fantasme. J’ai l’impression que c’était il y a mille ans.

Lire la suite

La petite cabane au bord du lac

Le volontariat, c’est une montagne d’expériences belles, drôles, enrichissantes. Les trois semaines que je viens de vivre sont parmis les plus réussies de mes expériences en volontariat. Trois parfaites semaines d’été au bord du lac d’Oyama, l’un des lieux où il fait le plus bon vivre au Canada.

Lire la suite

Au pied des montagnes

Les kilomètres s’enchaînent, mais impossible de s’en lasser. Le paysage continue de changer autour des routes panoramiques que nous empruntons. On pourrait ne pas quitter la voiture et être heureux quand même. Surtout que revoilà les montagnes ! On approche des Rocheuses et mon cœur s’emballe à l’idée de les retrouver après si longtemps. (sachant qu’avec le retard avec lequel j’écris, j’ai déjà quitté les Rocheuses mais je vais m’imaginer être au pied d’un lac rien que pour vous).

Lire la suite

Vous reprendrez bien un verre de vin ? 

La Colombie-Britannique, c’est grand, alors forcément, quand on roule cinq heure, on change un peu de décor. Après une longue route débutée par le ferry de huit heure et un brunch sur l’eau pour rejoindre le continent, nous voilà à Kelowna au centre de la Colombie-Britannique.

Lire la suite

Randonnée et Fish and chips

Retour en ville. Entre la sauvage Ucluelet et Victoria, j’avais planifié un arrêt à Port Alberni pour couper la route en deux jours.
Une nuit dans un petit motel à l’américaine, qui ressemble tant à ce qu’on a vu dans les films, qu’on s’attend à trouver un tueur dans la salle de bain. Petit motel s’est révèlé très sympa : le propriétaire était un Indien blagueur et j’ai eu un lit double dans une chambre personnelle. Ce luxe !  Bon, aucune autre anecdote ne mérite de s’y attarder. Il est l’heure de filer prendre le thé à Victoria.

Lire la suite

Câliner les arbres et caresser les baleines

Mon binôme, ma compagne de délire est partie de son côté et la Trutet compagnie d’un autre. Nous voilà séparées pour un mois et demi. Le temps de faire le plein de nouvelles aventures pour avoir une tonne d’anecdotes à se raconter.

Lire la suite

Retrouvailles à Vancouver

N’est pas la suite de Nuit blanche à Seattle ou le titre d’un livre à l’eau de rose. Mais l’événement tant attendu et planifié depuis le mois de février : les retrouvailles avec la ville dont j’étais si nostalgique et mon maman-papa qui me manquaient « vachement beaucoup » depuis tout ce temps (et je ne dis pas ça parce que sont mes plus fervents lecteurs!).

Lire la suite

Vive les Américains

Si les Américains n’existaient pas, il faudrait les inventer.
Le Canada ressemble aux Etats-Unis par tant de points qu’on pense y vivre. Mais il suffit de passer la frontière pour se rendre compte que, non, le Canada n’a rien à voir. 

Lire la suite

Campeuses professionnelles

À partir de ce jour, je ne dirai plus jamais « je n’ai jamais été aussi paumée dans la nature », juré ! Parce qu’à chaque fois, le Canada s’en donne à cœur joie. « Ah, tu pensais, être perdue dans la nature à Golden, laisse-moi rire. Je vais te montrer, moi ce que c’est le cœur du Canada ». Effectivement, quand je repense à mes deux premiers mois en Colombie-Britannique en comparaison de notre traversée des grandes plaines, je ris. Nous avons quitté notre ferme de l’enfer pour continuer notre traversée vers Vancouver. Récit de nos premiers jours entre une plaine immense, un ciel infini et des parcs nationaux.

Lire la suite

Allez ramasser les branches dans le jardin

Les premiers jours de notre arrivée, j’aurai résumé notre séjour en « l’impression d’être redevenue enfant et d’être coincée pour les vacances d’été chez les grands-parents ». Il n’y a pas grand chose à faire. Ils sont toujours pleins de bons sentiments pour vous proposer des activités, « on a pleins de vélos pour vous » mais il y a toujours une interdiction qui vient avec, « par contre, n’allez pas sur la route ». 
Alors notre sentiment principal était alors « merde, ça va être long trois semaines, on va s’ennuyer ». 
Sauf, que le papy qui raconte toujours les mêmes histoires sur la disparition des abeilles et râle toute la journée, s’est transformé en la personne la plus antipathique rencontrée au Canada.  Voici donc le récit de notre volontariat, deux semaines coincées au milieu du Canada un homme exécrable et des vieux animaux. 

Lire la suite

Page 1 sur 3

Clécl&voyage au Canada